Pajenn:RBV 1867-1 p436-445.djvu/8

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
443
LA BRETAGNE A M. DE LAPRADE.

» Vous vous faites trop petit quand vous pouvez être grand ; — vous n’êtes pas un berger, mais un fier chevalier, mon héros ; — votre Dieu est mon Dieu, votre foi est ma foi, — je vous salue de ma grande épée ; venez sur la terre de Bretagne.

» Oui, votre pays et moi, avons combattu autrefois ensemble — pour la foi, le roi et l’ordre renversé ; — nos guerriers courageux, nos saints martyrs — savaient frapper, prier et souvent mourir.

» Ma couronne est brisée et je la porte toujours ; — malgré tous mes malheurs, je ne suis qu’infirme ; — le doux souvenir de mon ancien temps fait le lien de mes cheveux blancs ; — à moi le manteau d’hermine et à vous les artistes.

» Non, nous ne recherchons pas l’or, ni votre pays ni le mien ; — ce beau trompeur jaune ne nous fascine pas trop ; — Dieu, la » foi, l’honneur, voilà ce que nous aimons ; — inscrivez donc, » je vous prie : Potius… ma devise.


————



» C’houi en em ra re vihan pa hellit beza braz,
» Ne-ked eur mesaer oc’h, eur marc’hek tear, ma gwaz,
» Ho Toue eo ma hini, hag ho feiz eo ma feiz,
» Salud d’e-hoc’h gant ma c’hleze, deuit war zouar Breiz.

» Ia, ho pro ha me, Aotrou, hon euz stourmet kevret
» Evid ar feiz, ar roue, hag ar reiz diskaret,
» Brezelidi kalouneg ha merzerien zantel
» A wie skei ha pedi hag aliez mervel !…

» Ma c’hurunen zo torred ha c’hoaz ounn kurunet,
» Enn desped d’am holl wallou n’ounn nemet mac’hagnet ;
» Envor gun ann amzer goz eo ere ma bleo gwenn…
» Ar vantel hermini d’in ha d’e-hoc’h ar gretourien.

» Nann, na glaskomp ked ann aour, ho pro ha ma hini ;
» Ann toueller melen-ze, na blich ket re d’e-omp-ni ;
» Doue, ar feiz, ann enor, ar re ze ni a gar…
» Skrivid eta, me ho ped, Potius… ma lavar.