Pajenn:Cadic J.-M. - Ur person a eskopti Guened e lar kenavo d'e bobl e amzer er Revolusion - RBV,1901 (T1).djvu/3

Eus Wikimammenn
Mont d’ar merdeerezh Mont d’ar c’hlask
Ar bajenn-mañ n’he deus ket ezhomm da vezañ adlennet.


TRADUCTION


————


ADIEU D’UN RECTEUR DE L’ÉVÊCHÉ DE VANNES
A son peuple au temps de la Révolution.


————


Dimanche, assistant à la grand’messe, je vis grande douleur et grande désolation.

Je vis grande douleur et grande désolation, aussi grande certes qu’on en ait vu sur la terre.

Au prône, notre Recteur nous fit connaître de bien tristes nouvelles :

« O mes frères, écoutez-moi bien : Je suis obligé de vous quitter.

« Je suis obligé de vous quitter pour aller en pays étranger ; et je vous fais mes adieux.

« Des hommes pervers, sans foi ni loi, ont déclaré la guerre à Dieu.

« Ils ont fait une loi contre Dieu et sa sainte·doctrine.

« Et veulent que dans chaque contrée, dans chaque diocèse, on lui obéisse.

« Qu’ils lui obéissent ceux qui le désirent ; pour moi je ne le ferai pas.

« J’aime mieux mille fois mourir que de trahir mon Dieu une seule fois.

« Mes enfants, restez fidèles à Dieu et à sa sainte loi.