Pajenn:Cadic J.-M. - Kanen Morised - RM,1894.djvu/10

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
100
LA COMPLAINTE DE MAURICETTE



32. É Melrañ, é kreiz er verèd,
É ma interret Morisèd,
Ur groéz zou saüet ar hé bé,
Eit diskoein hé fldelité.

33. Ur groéz e zou saüet eüé,
Él léh mé kollas hé buhé :
Mar det de Gelhuen beniget,
Hui e huélou kroéz Morisèd.

34. Merhed iouañk, ol cheleuet,
Skuir doh Morisèd keméret,
Ha guèl é d’oh kol hou puhé,
Eit offañsein en Eutru Doué.


————


COMPLAINTE DE MAURICETTE
TUÉE A MELRAND LE 25 MAI 1721


————


I


1. Que partout un pleure ; que partout on gémisse amèrement sur le grand crime qui a été commis à Melrand, en l’évêché de Vannes.

2. A Melrand, en l’évêché de Vannes, un crime a été commis par un misérable tailleur sur la personne d’une jeune fille de son village.

3. Lui s’appelait Pierre Guéganic, homme cruel et débauché, et elle, Mauricette Jaffredo : ils étaient tous les deux de Locmaria.

4. Depuis plus de deux ans, il la recherchait en mariage ; mais, dans la crainte de déplaire à Dieu, ni elle ni son père ne consentaient.