Pajenn:Cadic J.-M. - En Est - 8 En avaleu doar - RBV, 1895.djvu/6

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
290
LA MOISSON

Hag ou daibr get leah trank. Lod aral ér suben
Ou foèh ha liés mat ou rost én amenen.
Réral neoah ou rah pé ou diblusk kaërik,
Ou foéh én deur, ou flastr, avel youd, ér belig.
A pe huélant darriw ha poèh er beligad,
De ieinein ar en daul é hastant hé lakat,
Hag imber peb unan, én é zorn ul luei koed,
E gemér hag e zaibr ke nen dé koutantet.
Ar en daul é hès hoah, én tachad ihuélan.
Ur hard pé ur pod bras lan a chistr en huékan,
Chistr milein avel eur, rah goleit a chumen,
Ha peb unan d’é dro e iv get er huéren.
Eurus enta er ré e est avaleu doar !
Ind e viuou hemb poén, ha, get ur joé hemb par,
Pe venneint a nehai dariw ur beligad,
Ind e hrei de bep kours, pad er blai, predeu mat.

————


Les autres les mettent à cuir dans la soupe et souvent les font rôtir dans du beurre.

D’autres cependant, après les avoir rapées ou épluchées avec soin, les font cuir dans de l’eau, les écrasent dans un bassin et en font une sorte de bouillie.

Quand ils voient la bassinée cuite à point, ils se hâtent de la placer sur la table, la laisse un peu se refroidir, et bientôt chacun, une cuillère en bois à la main, en prend et en mange à satiété.

Au haut de la table on voit encore un pot ou un grand pichet tout plein du meilleur cidre, du cidre jaune comme de l’or, tout couvert d’écume.

Un verre à la main, chacun en boit à son tour.

Heureux donc ceux qui récoltent des pommes de terre. Ils vi­vront sans peine, et, avec une joie suprême, quand ils voudront en cuire quelques bassinées, ils en feront de temps, en temps pendant l’année, de bons et excellents repas.