Pajenn:Cadic J.-M. - En Est - 6 Er hoarh 2 - RBV, 1894.djvu/4

Eus Wikimammenn
Mont d’ar merdeerezh Mont d’ar c’hlask
Adlennet eo bet ar bajenn-mañ
80
LA MOISSON

Hag elsen é talhér ataù de labourat
Ke n’en dé ol abéh néet er gegiliad.


VIII


Neoah, én ur néein, a bep tra é konzér,
Ha peb unan dé dro e zigas é histoér :
Job er Fur a Guerpri e zou oueit d’en armé,
Mab minour Kernitra zou achiw é gonjé,
Hag é ma deit d’er gér. Déh é ma bet guélet
É tremén én hent pras, gusket ha kampennet
El d’er sulieu brasan, hag, a hast hag a bréz,
É vonet, lan a hred, de huélet é vestréz
E chom é ti hé gouard, ér Sorn, étal Mikel.
Dehou betag bremen é ma chomet fidel,
Deustou m’hi dès kavet, tro ha tro, ér hartér,
Open deuzek galand kou tant ag hi hemér.
Get hé gouard, a dra sur, é hé eit hi goulen,
Ha kent pél, ér barès, é vou un éréden.

————


C’est ainsi qu’on continue à travailler jusqu’à ce que la quenouillée soit épuisée.

VIII

Cependant, tout en filant, on parle de choses et autres, et cha­cune apporte son histoire.

Joseph Le Fur de Kerpri est parti pour l’armée. Le fils du mineur de Kernitra a fini son congé et est de retour au pays. Hier on l’a vu passer, sur la grande route, bien mis et habillé comme aux jours de grandes fêtes. Il allait avec empressement et avec ardeur voir sa fiancée, qui demeure chez son tuteur, au Sourn, près de Saint-Michel. Elle lui est demeu~ée fidèle jusqu’ici, bien qu’elle ait trouvé, dans le quartier et dans les alentours, plus de douze jeunes gens contents de l’épouser.

Il allait sans doute la demander à son tuteur, et probablement, sans tarder, il y aura un mariage dans la paroisse.