Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/78

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


ro en hoz gracc toutes et de chacune de celles qui sont dans la diaison. Je vais, avec affection et sans retard, parce que je vous aime, m’informer positivement si vous serez re^ue. Attendez donc, je vous prie, que jaie rendu compte de votre désir. (JElle se rend au chapitre.) Religieuses, approchez et écoutez; voici une affaire importante et qui intéresse notre congré-gation. II se présente ici une personne pour se feiVe religieuse; on n’en saurait trouver une aussi belle et aussi courtoise: c’est une véritable vierge dans 1’oraison. Sa demandeest fort raisonnable; si vous êtes unanimes dans votre opinion , elle a la dévotion de servir Dieu le roi, le vrai créa-teur. Dites franchement si c’est votre désir qu’elle soit re^ue au milieu de nous. LES RELIGIEUSES. Si elle est instruite et prudente de toute ma-aière, nous devons certainement la recevoir avec plaisir.Yous devez savoir si elle est vraiment pro-pre â servir Dieu, qui est le vrai roi du pays. Qu’elle persévère, et elle sera contente, et elle restera toujours dans vos bonnes grâces.