Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/250

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


men suppli DIVY. Je te vois aveugle et infirme : que Dieu vrai roi du monde te guérisse; pour que tu sois sans infirmités, je te bénirai avec soin. Et Vaveugle recouvre la vue et rend grâces. Par la grâce de Dieu, vrai roi du monde, voilâ ma vue qui m’est bientôt rendue, aussitôt que je me suis présenté au saint, et que j’ai été béni par Divy. UN BOITEÜX. Je suis boiteux d’une manière étonnante : mes jambes sont estropiées, je n’ai pas la force de marcher, je suis extrêmement affligé. J’irai sans accident, si je peux, jusqu’â saint Divy sans man-quer pour me montrer â lui, et trouver en lui un soulagement. Hélas! Seigneur, vous le voyez, je suis boiteux et bien estropié. Ah! ayez pitié de moi, secourez-moi, puisque vous le pouvez. DIVY. Je prie pour toi Jésus, qu’il te donne la