Pajenn:Buhez Santez Nonn.djvu/168

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ar bajenn-mañ n'eo ket bet adlennet


nom de la Trinité-Sainte. Je vous rendrai parfaite-ment content, au nom du roi du monde, ètsoyez sùr qu’il y aura honneur pour vous et pour votre profession, d’instruire mon enfant dans le bien. PAULIN. Que Dieu vous salue toujours, vous et votre état, véritable religieuse courtoise pleine de ma-jesté,etaccorde toüte sorte debonheur en toute condition â votre enfant. Soyez les bien venus dans la maison l’un et l’autre.Je ferai de votre fils Divy un bomme savant. Je lui apprendrai en peu de temps, soyez en sure, â devenir vaillant, prudent dans savie. Je le ferai clerc, pour prc-cher toute lecture. Pour qu’il soit sage et versé dans 1’Écriture sainte, nous le rendrohs docte en théologie. tÊ MÂlTRt ci bivy. I: Restez, Divy, avec nous dans eette maison; la bénédiction répandue survotre visage, vous dis-pose â ceci; l’ange bon et élevé vous visitera souvent, etnous, Uous vous instruirons quand il en sera temps.