Kloarek ar Chevanz

Eus Wikimammenn
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oberennoù damheñvel pe handelvoù all zo ivez, gwelout Kloarek Ar Chevanz.

Rouart, Lerolle & Cie, 1913  (p. 93-94)



Kloarek ar Chevanz


1. Version du Trégor.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Kloarek ar Chevanz a Bont Kado,
Braoa mab païzant a zo er vro.
Petra a dalv d’ean bea brao,
Na pa e barnet d’ar maro ?


TRADUCTION. — Le clerc le Chevanz, de Pont-Cado, — [Est] le plus beau fils de paysan du pays. — Que lui sert-il d’être beau, — Puisqu’il est condamné à mort ?

Chanté par Marie-Jeanne le Bail, Port-Blanc.

N. B. — Cet air est celui de Gourhemenneu Doué (Les Commandements de Dieu) publié par M. Bourgault-Ducoudray, dans ses Trente Mélodies Populaires de Basse-Bretagne.

2. Version de Basse-Cornouaille.
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Kloarek ar Chilfrank, a Gerwinou,
En deus bet lazet Mab eun Aotrou,
Mab eun aotrou kaer a Gerwinou.


TRADUCTION. — Le clerc de Chilfranc, de Gourin, — A tué le fils d’un seigneur, — Le fils d’un beau seigneur de Gourin.

Noté par M. H. Guillerm, Ergué-Armel.