Al lez-vamm (Guillerm)

Eus Wikimammenn
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄   Ar c’hemener Al lez-vamm Ar c’hi du   ►

Al lez-vamm


Chanté à Trégunc (Finistère) en Juin 1904 par Vincent Bourhis.


Ar skridoù-sonerezh zo diweredekaet evit poent.


Ha me am euz ’l lez-vamm, ar goasson[1] ’zo bet ganet,
ha me am euz ’l lez-vamm, ar goasson ’zo bet ganet :
Diou ter heur ’rog an de, siouaz me vize savet !
Diou ter heur ’rog an de, siouaz me vize savet !


Nota-bene. C’est encore tout ce que nous possédons pour le moment de cette guerz. Le sujet semble être le même que celui des deux versions recueillies par Monsieur Luzel : Ar plach hi daou bried, ainsi que le « Frère de lait » du Barzaz-Breiz de M. de la Villemarqué.

  1. ar goasson pour ar goassa = la pire.